jeudi 18 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 - 18eme journée : Les équipes de têtes chutent...ça se resserre (...)

N1 - 18eme journée : Les équipes de têtes chutent...ça se resserre !

jeudi 20 janvier 2005, par Nicolas Bertrand

Et voilà la phase retour a débuté samedi dernier et a mal débuté pour les équipes de têtes puisque Boulazac, Poitiers et Levallois ont chuté, de même pour Valence et Saint-Chamond, du coup, Autun ou Le Portel prennent des points importants pour le maintien. Retour sur tous les matchs...

Salon 87-63 Saint-Chamond : Les Provençaux impériaux !

En bref…

JPEG - 33.4 ko
Michée, 19pts dont un 5/6 aux LF !

Salon s’est bien repris après sa défaite du match aller, en prenant même au passage, une meilleure différence de points particulière qui risque d’être décisive au final. Battus de 22 points dans la Loire (81-59), les locaux ont terminé, hier soir, la rencontre avec un avantage de 24 points (87-63). Ceci dit, le SLB13 a dominé son sujet durant toute la partie sans aucune appréhension, beaucoup de sérénité et pas mal d’adresse. Pour autant Saint-Chamond n’a pas été un faire valoir. Mais plutôt un adversaire qui présentait des arguments avec Kersis, Boivin, Dia et Bubanya.

A Salon, le système défensif a fait merveille tout au long de la rencontre ce qui a, bien sûr, posé des problèmes aux visiteurs. De plus, le danger est venu de Sidy Faye, très adroit à trois points (2/3), de Charles Michée, présent au rebond et précieux par ses pénétrations dans la raquette et son 5/6 aux lancers francs.

Dans ce match engagé physiquement, mais très correct, un garçon comme Patrick Mageot a également réalisé une excellente prestation en étant au four et au moulin, malgré ses quelques pertes de balles. Ainsi, Salon n’a jamais douté, malgré les sorties pour cinq fautes de Blein auteur de 19 points et de Montabord. Mais le score était déjà acquis. Les jeunes pousses du club pouvaient alors rentrer pour la dernière minute, et Sébastien Yevadian comme Heddi Chalgoumi (auteur d’un lancer franc) furent ovationnés par le nombreux public Salonais.

La fiche…

Evolution du score : 22-16 ; 38-27, 63-44 ; 87-63.

Arbitres : MM. Leroux et Adousso.

- Salon : Pintenat 14 (2/12 dont 0/4 à 3 et 10/11 aux LF), Schubler 7 (2/2), Montabord 4 (2/2), Fergati 3 (1/11 dont 1/5 à 3), Michee 19 (6/15 dont 2/8 à 3), Faye 10 (4/6 dont 2/3 à 3), Yévadian 0, Chalgoumi 1, Mageot 10 (4/4), Blein 19 (7/10 dont 1/3).

26 fautes, deux joueurs éliminés pour cinq fautes : Blein et Montabord. 28/62 aux shoots dont 6/23 à trois points, 25/33 aux lancers francs.

- Saint Chamond :Kersis 14 (5/15 dont 0/5 à 3), Boivin 12 (5/6 dont 2/2 à 3), Paulet 2 (1/1), Laurent 5 (0/7 dont 0/4 à 3), Bubanja 9 (3/5 dont 0/1 à 3), Dia 10 (5/9), Lavanchy 0, Patey 6 (1/8 dont 0/3 à 3), Merle 2 (1/4), Casanova 3 (1/4 dont 1/2 à 3).
30 fautes, deux joueurs éliminés pour cinq fautes : Dia et Laurent. 22/61 aux shoots dont 3/18 à trois points, 16/27 aux lancers francs.

source : www.slb13.free.fr

Le Portel 86-74 Boulazac : Les Nordistes s’offrent le leader !

Le résumé…

Deuxième revers consécutif pour les Boulazacois qui n’ont, une nouvelle fois, pas trouvé les ressources suffisantes à l’extérieur pour arracher la décision.
Les Portelois, si fébriles d’ordinaire, étaient une proie à la portée d’un leader du championnat ayant à coeur d’oublier la défaite à Feurs la semaine précédente. Boulazac avait en plus l’avantage d’évoluer face à une équipe privée de trois joueurs (Benard, Jackson et Defoe), mais renforcée à la dernière minute par Mombollet venu jouer trois matches.
Et dans ce contexte plus que favorable, les hommes de John Douaglin n’ont pas su tirer profit de la situation.
Et dès le début de match, on sent Wagner et les siens crispés. Ce n’est pas un champion de N1 qui évolue sur le parquet de la salle Carpentier, mais une équipe qui hésite, doute à l’image de Cilly. Shoot raté à mi-distance qui passe à deux mètres du panier. On patauge côté BBD tandis que les Portelois, font la différence en terme d’efficacité (quatre tirs manqués contre dix-sept)
Boulazac doit attendre la réaction de révolte de Lavis pour retrouver des sensations. Il est temps. Les Maritimes sont à treize longueurs devant (33-20, 13eme). Bertorelle retrouve son tir, Howell est efficace et à la pause, on limite bien les dégâts pour revenir à deux points 38-36. Mieux. Le leader prend enfin les commandes d’un match haché par des arbitres qui donnent à la partie un air de samba (55 fautes sifflées au total). Avec cinq fautes après un quart d’heure de jeu, les Portelois sont vite sanctionnées aux lancers francs par des Périgourdins qui rendent la monnaie de la pièce. Le scénario inverse du premier quart-temps.
Le chaudron vert et blanc est en ébullition. La pression monte d’un cran. Pour Boulazac, l’ambiance instaurée par les supporters n’est pas l’explication de la perte d’efficacité. C’est dans la tête que ça se joue. Un manque de rigueur et de précision
Le jeu s’équilibre avec Pierre-Joseph pour Le Portel et Bertorelle pour Boulazac qui se rendent coup pour coup. Mais une fois encore, alors que la défense porteloise prend l’eau de partout, les hommes de Douaglin n’en profitent pas. L’Américain Piper est touché par la réussite, épaulé par Mombollet qui, pour une première apparition, a vite compris le jeu de ses partenaires.
C’est dire si les combinaisons maritimes n’étaient pas trop compliquées à comprendre. Le Portel, malgré la volonté de Wagner, passe devant et creuse légèrement l’écart 70-60. Il reste cinq minutes de jeu. Cinq minutes intenses durant lesquelles tout semble possible.
Avec Cilly sur le banc, Boulazac lutte jusqu’à la dernière seconde. Mais pour la première fois de la saison, les hommes d’Arnaud Ricoux, l’ancien entraîneur périgourdin, jouent collectif. Résultat, un débours de 12 points à l’arrivée (86-74).

La fiche…

Evolution du score : 22-15 ; 38-36 ; 53-51 ; 86-74.

800 spectateurs environ.

Arbitres : M. Minos et Mme Fizailne Alyko.

- Le Portel : Toto-Nkote 8 (4/8 dont 0/2 à trois points), Pierre-Joseph 17 (6/15 dont 3/9 à 3), Piper 24 (7/16 et 10/12 aux LF), Godin 4 (0/1 à 3), Latioui 5 (2/6 dont 0/3 à 3), Mombollet 15 (7/9), Pegon 13 (5/13 dont 1/4 à 3).

26 fautes, un joueur éliminé pour cinq fautes : Mombollet. 31/69 aux shoots dont 4/19 à trois points, 20/25 aux lancers francs.

- Boulazac : Bertorelle 18 (6/11 dont 3/5 à 3), Wagner 17 (7/12 dont 1/2 à 3), Lavis 10 (2/6 dont 0/1 à 3), Cilly 6 (3/7), Tetainanuara 2 (1/2), Vucicevic 1, Howell 20 (7/10 dont 0/1 à 3).

24 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 26/53 aux shoots dont 4/11 à trois points, 18/27 aux lancers francs.

source : www.boulazacbasket.com

Autun 77-76 Poitiers : Courte mais importante victoire !

Le résumé…

Le match démarra fort pour Autun qui inflige d’entrée un 9-0 au second du classement. Cet écart va même s’accroître lors de ce quart temps, sous l’impulsion de Bronchard, Ledoux et d’une défense « pot de colle », celui-ci se termine sur le score de 25-13.
Après avoir loupé leur entame de match, le PB86 n’a plus le choix, il doit réagir et c’est ce qu’il fait par l’intermédiaire d’Ipouck, en défense, il se démène pour contrer le duo Bornchard/Ledoux, l’écart baisse quelque peu (29-22, 13eme). Les Autunois passés en zone réagissent par Ledoux puis par Badian à trois (38-28, 16eme). Au tour de Poitiers de répondre, c’est Michalski qui s’en charge au delà des 6m25 (46-40). Puis juste avant la pause, Porcher va éloigner son équipe à huit longueurs (48-40, 20eme).
Mais la mi-temps ne perturbe pas la bonne forme Poitevine, Badji et Costentin suppléés par une défense plus efficace ramène les visiteurs à un petit point (57-56, 27eme). Ils vont même passer devant à la fin du quart temps, grâce à Devehat et Guillard (59-61, 30eme).
Le dernier acte commence sur la même physionomie, c’est Poitiers qui accélère une nouvelle fois, en témoigne le score, 61-69 (35eme). Puis après être repassé en zone, Autun, toujours par ses intérieurs réagit, c’est Bronchard qui inscrit huit points consécutifs et qui égalise (69-69, 37eme). Puis les locaux passent devant sur un lancer de Radnic mais pas pour longtemps Guillard redonne l’avantage aux siens, avant que Radnic encore lui puis l’intenable Bonchard creuse un écart en faveur d’Autun (75-71, 40eme). Il reste que peu de temps, le match est plié ? Rien n’est si sur, surtout lorsque Wallace, meilleur scoreur Poitevin du match, inscrit un panier à douze seconde du buzzer ! Radnic se retrouve une nouvelle fois sur la ligne des lancers, il en inscrit un (76-73). Mais rien n’est encore fini, Costentin réussit un trois point avant de sorti pour cinquième faute commise sur Porcher qui peut donner la victoire aux siens aux lancers francs. Il ne s’en fait pas prier… Socre final : 77-76 Malgré les efforts déployés, Poitiers concède la défaite à une équipe qui avait bien besoin des deux points.

La fiche…

Evolution du score : 25-13, 48-40, 59-61, 77-76).

550 spectateurs environ.

Arbitres : MM. Blanc et Bourezg.

Marqueurs :

- Autun : Bronchard 27, Ledoux 22, Radnic 11, Porcher 9, Laguerre 4, Badian 3, Bonneau 1.

16 fautes. 28/55 aux shoots dont 4/14 à trois points, 17/26 aux lancers francs.

- Poitiers : Wallace 20, Michalski 16, Guillard 14, Ipouck 8, Costentin 8, Badji 6, Devehat 4.

24 fautes, trois joueurs éliminés pour cinq fautes : Guillard (38eme), Costentin (40eme), Michalski (40eme). 30/66 aux shoots dont 5/13 à trois points, 11/15 aux lancers francs.

Les réactions...

-  Grégory Thiélin (entr. de Poitiers) : "Les esprits étaient encore à Levallois. Nous débutons par une très mauvaise entame de match en concédant 12 points dans le premier quart-temps. Nous sommes un peu plus présents ensuite mais nous comptons encore 8 points de retard à la mi-temps. Nous avons retrouvé notre jeu après la reprise et nous allons imprimer notre marque sur ce troisième quart temps en inversant le score pour compter jusqu’à 12 points d’avance. Alors que le match semble plié et que nous possédons toujours 7-8 points d’avance à 4-5 mn de la fin, nous allons faire une fin de match catastrophique. Nos extérieurs vont alors perdre 6 ballons successifs par un manque de onnaissance de jeu sur la zone 3-2 qu’Autun a mis en place. Il reste quelques secondes et nous nous retrouvons menés de 3 points. Nous réussissons cependant à manquer un trois points dans la dernière seconde pour revenir à 76-76. Sur la remise en jeu, Autun tente un tir désespéré de la moitié du terrain, le ballon rebondit sur le cercle et nous commettons une faute au rebond qui donne 2 lancers francs à l’adversaire. Ils réussissent le premier et ratent le second, remportant cette partie d’un point.
Il est regrettable que nous perdions cette rencontre qui était à notre portée, surtout après le troisième quart-temps. Ce soir, toutes les équipes du bas de tableau l’ont emporté et le classement se resserre. Je l’ai souvent dit, mais les équipes vont maintenant vouloir "sauver leur peau" et nous nous exposons à ce type de résultat. Ce soir, Autun désirait certainement plus que nous la victoire."

source : www.poitiers-basket-86.fr

Saint-Vallier 91-62 Challans : Et de neuf…

Le résumé…

Saint-Vallier a du faire sans son intérieur Atinkpahoun blessé et remplacé par Ozcelik. Cependant c’est bien les locaux qui ouvrent la marque par Wright, Chantreau lui réplique derrière la ligne des 6m25. On assiste ensuite à des défenses très regroupées qui ne laissent pas beaucoup de solutions dans les raquettes, on shoote donc à mi-distance voir plus loin comme Leburgue qui convertit un panier à trois points. Les visiteurs répondent et égalisent (7-7, 4eme). Mais Saint-Vallier appuie sur l’accélérateur : Wright à trois points, puis Leburgue sur la ligne des lancers francs et Touré sous les panneaux permettent aux siens de creuser un premier écart (18-9). Les Challandais se heurtent à une bonne défense Drômoise, ils marquent plus, du coup, ils s’énervent à l’image de la technique reçue par Appel suite à une faute qu’il contestait. Les quatre lancers sont transformés par Cohen, puis un nouveau panier de Wright (très en vue dans ce premier quart temps) fait augmenter l’écart à 15 unités (26-11 puis 28-12, 10eme).
Le deuxième acte continue sur le même tempo, Saint-Vallier accroît son avance notamment suite à un trois points de Sulpice et un « Leburgue » qui continue de provoquer les fautes et d’enfiler les lancers, il y ajoute même un dunk spectaculaire ! En face, seuls Chantreau et Kancel sur de rares incursions alimentent la marque (37-17). Cependant, le jeu est marqué par de nombreuses pertes de balles d’un coté comme de l’autre, 14 pour chaque équipe dans cette première mi-temps qui s’achève sur le score de 39-22.
Au retour des vestiaires, c’est à nouveau Wright qui se met en valeur avec un trois points puis un deux sur une passe de Thomas. M. Boutry tente de laisser son équipe dans le match grâce à deux lancers, mais le « ricain » local continue dans son exercice favori (47-24). Appel s’y met aussi, puis Geay et Chantreau essaient de faire passer l’écart sous la barre des vingt points mais en vain, Saint-Vallier y remet même une touche de fantaisie avec un nouveau dunk signé Sulpice puis plusieurs contre de Touré, le public se régale ! Finalement, les joueurs regagnent le banc avec vingt points de retard (60-40, 30eme).
Le match est plié ? Il semblerait même si Kancel se démène sous les panneaux mais Wright encore lui se joue de la défense adverse et l’écart va frôler les trente points (74-48, 35eme). L’entraîneur local en profite pour lancer le jeune Coste. Kancel s’efforce de limiter la casse, à trois points cette fois, mais Sulpice va l’imiter ! Challans malgré des efforts courageux n’arrive pas à réduire l’écart et le score final sera de 91-62. A noter que Traoré a du sortir pour cinq fautes et que Coste a eu l’honneur (comme Lemort et Cornud, la semaine d’avant), sur une enième passe de Thomas, de se rajouter à la liste des marqueurs.

La fiche…

Evolution du score : 28-12 ; 39-22 ; 74-40 ; 91-62

1800 spectateurs environ.

Arbitres : MM. Fevre et Grol.

Marqueurs :

- Saint-Vallier : Thomas 11 (5/11 dont 0/4 à trois points), Sulpice 10 (3/7 dont 2/3 à 3), Cohen 4 (0/1 dont 0/1 à 3), Wright 29 (12/16 dont 4/7 à 3), Leburgue 15 (3/3 dont 1/1 à 3), Touré 6 (3/3), Traoré 6 (2/7), Ozcelik 8 (4/6 dont 0/1 à 3), Coste 2 (1/2).

20 fautes, un joueur éliminé pour cinq fautes : Traoré (39eme). 33/56 aux shoots dont 7/17 à trois points, 18/23 aux lancers francs.

- Challans : Appel 9 (4/9 dont 1/5 à 3), Geay 5 (1/5 dont 1/3 à 3), Tonella 2 (1/6 dont 0/3), Chantreau 10 (3/12 dont 1/5), B. Boutry 2 (1/2), Kancel 14 (5/10 dont 1/1 à 3), Mary 2 (1/6 dont 0/3 à 3), Petit 3 (1/3 dont 1/2 à 3), M. Boutry 15 (6/10).

26 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 23/63 aux shoots dont 5/22 à trois points, 11/17 aux lancers francs.

Liévin 84-81 Limoges (AP) : Le CSP s’incline encore mais AP…

Le résumé…

Liévin a retarder encore une fois la deuxième victoire de Limoges à l’extérieur mais comme on pouvait le lire dans La Voix du Nord, ils sont passés par bon nombre de sentiments : dominés au score mais accrocheurs, puis dominateurs, inquiets à trois secondes de la fin lorsque Majstorovic, le Serbe du CSP, manqua le lancer franc de la victoire et enfin triomphants au terme d’une prolongation, judicieusement menée. Et tout cela, même si c’est encourageant pour l’ex-pensionnaire de ProA et aussi frustrant.
C’est d’ailleurs eux qui sont le mieux rentrés dans le match (1-6, 2eme) avant d’être rejoint au score sous l’impulsion de Dudouet (8-8, 4eme). Les équipes resteront au coude à coude lors de ce premier quart temps pour l’achever sur une égalité (23-23, 10eme).
Le second acte démarre comme le premier, à l’avantage des visiteurs qui grâce à Dieng notamment infligent un 8-0 aux locaux (23-31, 13eme). Morand à la mène et Robinson permettent aux leurs de recoller (34-35, 18eme). La pause sera siffler sur un score de 36-38.
Les Nordistes continuent à résister aux Limougeauds lors de la deuxième mi-temps. Notamment grâce à Atamna qui se met en valeur inscrivant huit points consécutifs !
Et du coup à la fin de ce troisième quart temps, le suspense reste entier (54-58, 30eme).
Le CSP va prendre six points d’avance grâce à Dieng mais Liévin va réagir de belle manière en infligeant un 15-0 à leurs adverses du soir ! (69-60). Cependant, les hommes d’Occansey laissent passer l’orage et suite à la maladresse des locaux aux lancers francs (2/8 !) vont revenir au score. Et c’est Majstorovic qui va avoir la joie d’égaliser mais aussi la frustration de louper le lancer de la victoire…
C’est donc reparti pour cinq minutes ! Et c’est Liévin qui va la maîtriser le mieux : ils grappillent quelques ballons et cadenassent le rebond. Limoges ne gagne pas son second succès à l’extérieur…

La fiche…

Evolution du score : 23-23 ; 36-38 ; 54-58 ; 73-73 ; 84-81.

650 spectateurs environ.

Arbitres : MM.Taffin et Tréhin.

Marqueurs :

- Liévin : Atamna 22, Morand 16, Dudouet 16, Jean-Baptiste Adolphe 15, Robinson 13 puis Giraut 2, Lamothe, Delye. Non entrés : Lehut, Liébert.

21 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 31/73 aux shoots dont 6/16 à trois points, 16/25 aux lancers francs.

- Limoges : Thévenon 23, Dieng 21, Majstorovic 18, Sylla 13, Lazare 5 puis Paul 1, Manicord, Cransac. Non entrés : Daniel, Gonzales.

17 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 30/62 aux shoots dont 4/14 à trois points, 17/26 aux lancers francs.

source : La Voix du Nord

Centre Fédéral 66-77 Denek Bat Urcuit : DBU à la relance aussi !

En bref…

Tout comme Longwy, Denek Bat Urcuit avait besoin de se rassurer et des deux points de la victoire après une série de trois défaites. Cependant, le rapprochement s’arrête là puisque les joueurs de Bayonne pointent juste devant Toulouges et le Centre Fédéral en 15eme position en compagnie d’Autun et après cette victoire. Néanmoins, ils ne sont maintenant qu’à deux victoires d’une place qui leurs assuraient le maintien… Enfin, ce match doit aussi (et peut être surtout) servir à ramener un peu de confiance à l’équipe au vu de la réception de Feurs. Réponse ce samedi…

La fiche…

Evolution du score : 17-15 ; 37-35 ; 50-63 ; 66-77

Arbitres : MM. Amirault et Daheron.

Maqueurs :

- Centre Fédéral : Begarin 8 (4/4), Curti 9 (3/9 dont 1/2 à trois points), M’baye 14 (4/7 dont 1/3 à 3), Bach 8 (2/7 dont 1/4 à 3), Lazzarato 0 (0/2 dont 0/1 à 3), Salmon 3 (1/10 dont 0/3 à 3), Vaty 14 (6/15), Regnier 6 (2/7 dont 1/4), Romain 0, Mendez 4 (2/3).

18 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 24/64 aux shoots dont 4/17 à trois points, 14/24 lancers francs.

- Denek Bat Urcuit : Minet 10 (4/6 dont 1/2 à 3), Devez 7 (3/8 dont 1/3 à 3), Larrouquis 10 (4/10 dont 2/4 à 3), Tandia 13 (4/6), Barrouillet 8 (3/6), Brooks 17 (6/16 dont 0/1 à 3), Gayon 9 (3/7 dont 2/4 à 3), Coco 0 (0/3 dont 0/2 à 3), Obouh Fegue 3 (1/1).

20 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 28/63 aux shoots dont 6/16 à trois points, 15/21 aux lancers francs.

Toulouges 80-91 Longwy : Les Lorrains à la relance…

En bref…

Longwy pouvait espérer se relancer après trois défaites de suite dont la dernière à Saint-Vallier de plus de trente points et ils ont saisi l’occasion. Toulouges n’a donc pas gagné son quatrième match. Pourtant le premier quart temps est équilibré et le troisième a montré de belles choses pour les Catalans qui après avoir concédé treize points dans le second acte, reviendront à trois petits points de leur adverse. Hélas, pour eux, ils ont laissé trop de force dans cette remontée et Longwy arrive à imprimer son rythme et à conserver onze points d’avance à la fin du match. A noter que Florenson a du jouer avec un légère blessure à une cheville.

La fiche…

Evolution du score : 20-24 ; 40-53 ; 60-65 ; 90-91.

500 personnes environ.

Arbitres : MM. Jouenne et Barrouillet.

Marqueurs :

JPEG - 21.9 ko
Lopes, meilleur scoreur Lorrain !

- Toulouges : Szymkowiak 18, Cintract 17 (dont 3 trois points), Chadderdon 18 (2), N’Sima 8, Coulibaly 8, Florenson 5 (1), Latchimy 4, Haznadar 2, Billy 0. Non entré : Moulid.

25 fautes, deux joueurs éliminés pour cinq fautes : Florenson (39eme) et Szymkowiak (39eme).

- Longwy : Lopes 17 (2), Mar 16 (1), Delorme 16 (3), Powell 14 (1), Tadic 12, Broliron 8 (2), Sveljo 8, Toscano 0, Pantanella 0.

18 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes.

Feurs 98-74 Valence : Pas de Feurs pour Valence !

En bref..

Feurs est resté sur l’euphorie de la semaine passé ! Quelle année 2005 pour Feurs ! Après avoir fait chuter le leader incontesté, c’est au tour du cinquième de subir la loi des Foréziens : -24 !
Dès le début du match, Valence savait à quoi s’attendre, le premier écart ne se fit pas attendre, 11-3 à la 3eme. Feurs pouvait s’appuyer sur une bonne défense et une attaque bien huilé, résultat : 21-9 à la 6eme puis 35-13 à la fin du quart temps !
Et ce n’est pas fini, Bijelovic est dans un grand soir (4/4 à trois points svp !) et l’écart enfle encore 41-19, 13eme. Et malgré quelques maladresses de leurs part, le score restera largement en leur faveur à la mi-temps, 58-30.
La deuxième mi-temps verra le même scénario, une équipe de Valence qui tente mais qui n’arrive pas à réduire un écart trop important. Sale soirée pour les Catalans !

La fiche...

Evolution du score : 35-13 ; 58-30 ; 82-53 ; 98-74.

Arbitres : MM. Antz et Besacier.

Marqueurs :

- Feurs : Reymond 8 (3/5 dont 0/1 à 3), Bijelovic 21 (8/11 dont 5/8 à 3), Giraud 2 (0/3 dont 0/2 à 3), Cortey 8 (2/6 dont 2/5 à 3), Gourde 21 (10/13), Boire 9 (4/6), Preira 5 (2/5 dont 1/3 à 3), Muller 18 (7/8), Dumoulin 6 (2/5), Merle 0 (0/1).

22 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 38/63 aux shoots dont 8/19 à trois points, 14/18 aux lancers francs.

- Valence : Indisponible

- Yves Baratet (entr. De Valence) : "On a subi une très forte envie de la part de Feurs pour réaliser le résultat. Nous n’avons pas été conquérants et pas mentalement prêts pour faire ce match. On n’a pas eu cette association de disponibilité physique et mentale tout comme un langage commun et une ambition commune. L’investissement des uns et des autres doit être total, sinon on est immédiatement sanctionnés. Cela a été le cas à Feurs."

source : Sud Ouest et www.enfants-du-forez.com (stats)

Levallois 75-78 Bordeaux : Les Girondins enfonce Levallois…

En bref…

GIF - 37 ko
Sylvain Lautié a des raisons d’être inquiet...

Levallois en crise ? Trop tôt pour le dire mais le match à domicile contre Toulouges, la lanterne rouge, de ce samedi, arrive au bon moment. Le second incontesté d’il y a quelques semaines vient d’enregistrer sa 5ème défaite en autant de match ! Cependant, rien n’est perdu pour autant surtout que les autres équipes de têtes ont perdu hormis la surprenante équipe de Saint-Vallier. En tout cas, ça chauffe à Levallois et on va suivre cela de très prêt…
Concernant Bordeaux, ils pointent à la 6eme place du classement et le maintien semble en bonne voix, surtout s’ils vont prendre des points là où on ne les attends pas…

La fiche…

Evolution du score : 16-19 ; 40-41 ; 56-62 ; 75-78.

Arbitres : MM. Alouahabi et Leroy

Marqueurs :

- Levallois : Nivière 8 (3/8 dont 2/5 à trois points), Sylla 7 (3/6 dont 1/1 à 3), Jalce 4 (1/3 ), Coleman 23 (8/16 dont 4/9 à 3), Vespasien 7(3/11), Mougnol 6 (3/5 ), Kessely 17 (8/8 dont 1/1 à 3), Kasperzec 3 (1/2 dont 1/1 à 3).

23 fautes, un joueur éliminé pour cinq fautes : Vespasien. 30/59 aux shoots dont 9/17 à trois points, 6/10 aux lancers francs.

- Bordeaux : Diop-Tremoulet 7 (3/9 dont 1/2 à 3), Delhorbe 24 (7/15 dont 2/5 à 3 et 8/11 aux LF), Lopenague 3 (1/3 dont 1/2 à 3), M’Boup 5 (2/4 dont 1/2 à 3), Brocheray 8 (2/5 dont 0/3 à 3), Méheut 9 (3/5 dont 1/1 à 3), Owona 9 (4/9), Stephens 13 (5/9 dont 3/4 à 3).

13 fautes, aucun joueur éliminé pour cinq fautes. 27/59 aux shoots dont 9/19 à trois points, 15/23 aux lancers francs.

Les réactions…

- Tommy Davis (entr. De Bordeaux) : « Je suis content que l’on ait battu Levallois. C’est une bonne équipe qui traverse une mauvaise période. Ils ont la pression de la montée. On a bien défendu, on a changé de système d’organisation comme on le souhaitait. J’avais demandé trois choses à mes joueurs avant d’affronter Levallois : ne pas leur laisser de rebonds offensifs, ne pas les laisser développer du jeu rapide et surtout ne pas leur donner de ballons ».

source : Sud Ouest

source des photos : www.poitiers-basket-86.fr