lundi 6 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Basketball Champions League > FEL - 6ème journée : Deux défaites à domicile pour les clubs français

FEL - 6ème journée : Deux défaites à domicile pour les clubs français

mercredi 1er décembre 2004

Paris et Strasbourg se sont inclinés à domicile face respectivement à Saint-Petersbourg et Tuborg Izmir. Dijon accueille ce soir Ural Great Perm pour tenter de décrocher la 3ème place du groupe.

Groupe C : Strasbourg (3-2) / Tuborg Izmir (3-2) : 84-85 (AP)

Strasbourg a bien failli conservé son invicibilité à domicile hier soir lorsque Jeff Greer s’est retrouvé sur la ligne des lancers-francs à 4 secondes de la fin de la prolongation et + 1 pour Strasbourg. Malheureusement l’arrière dominicain a raté ses deux tentatives et Alex Jensen, auteur de 9 des 11 pts de son équipe en prolongation, a inscrit le lay-up de la victoire au buzzer.
L’ailier américain Alex Jensen a mené Tuborg avec 27 pts à 11/17, 2 rbs et 2 pds tandis que le meneur de jeu turque Hakan Koseoglu a ajouté 18 pts à 7/13, 3 rbs, 3 pds et 2 ctrs et Asim Pars 15 pts à 6/9, 7 rbs et 6 pds.
Jeff Greer a été le meilleur Strasbourgeois avec 19 pts à 6/11, 3 rbs, 5 pds et 2 ints. John McCord a ajouté 16 pts à 6/12 et 6 rbs et Steve Payne 11 pts à 2/6, 6 rbs et 2 blks.

Strasbourg (3-2) partage désormais la seconde place du groupe avec Khimki (3-2) et Tuborg Izmir (3-2). Bnei-Hasharon (4-1), qui a conservé la tête grâce à sa victoire à Anwil Wloclawek (1-5), accueillera la semaine prochaine Strasbourg (3-2).

Groupe D : Paris (4-2) / St. Petersbourg (5-0) : 74-80

Le match au sommet du groupe D a tenu ses promesses et le Spartak St. Petersbourg, qui présentait 6 joueurs de classe internationale, s’est imposé face à une équipe parisienne combative mais trop irrégulière. En effet, les Parisiens ont rapidement pris l’avantage dans le premier quart-temps en jouant avec fluidité face à une équipe russe qui a mis du temps à rentrer dans le match. Menant 28-14 à la fin du premier quart-temps, les Parisiens vont alors totalement déjouer. Semblant perdus sur le terrain, notamment en attaque, ils atteignent plusieurs fois les 24 s de possession sans trouver de solution et vont encaisser un cinglant 24-4 en 10 min. Dans le troisième quart-temps, le PBR s’accroche grâce à un incroyable C.C. Harrison qui inscrit 6 tirs primés soit 18 des 25 pts de son équipe. Toutefois, face aux pointures que sont le meneur Ed Cota ou l’intérieur Ognen Askrabic, les Parisiens ne vont jamais parvenir à refaire leur retard.
Le meneur islandais Jon Stefanson a mené le Spartak avec 16 pts à 6/13, 3 rbs et 3 pds. L’intérieur serbe Ognen Askrabic a ajouté 15 pts à 7/12, 8 rbs et 3 pds et Kelly McCarty, meilleur marqueur de FEL jusqu’ici s’est contenté de 12 pts à 5/13, 8 rbs et 3 pds. Le meneur américain Ed Cota a marqué 11 pts à 5/6 et distribué 5 pds.
C.C. Harrison a mené le PBR avec 26 pts à 9/15, 3 rbs, 2 pds et 2 ctrs tandis que Bill Phillips a ajouté 14 pts à 5/9 et 3 rbs et Victor Samnick 12 pts à 6/12, 3 rbs et 2 pds.

Malgré sa défaite, le PBR (4-2) conserve la deuxième place mais pourrait être rejoint ce soir par l’Hapoel Tel-Aviv (3-2) qui reçoit le Lavovi Belgrade (2-3).