lundi 23 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Appart’City Cup : La victoire pour l’Hermine, l’hommage pour TP

Appart’City Cup : La victoire pour l’Hermine, l’hommage pour TP

dimanche 18 septembre 2016

Dans une enceinte de la Trocardière bien plus garnie que la veille, le public étant venu en nombre pour admirer son idole Tony Parker, l’Hermine Nantes Atlantique, renforcée par le meneur des Spurs, mais également par le pivot NBA et ex-choletais Kevin Séraphin (Indiana Pacers), affrontait Nanterre 92 dans un match de gala pour clôturer cet Appart’City Cup 2016.

Avec ses 2 joueurs NBA dans le cinq de départ, l’Hermine restait au contact de son adversaire dans un premier quart-temps où les attaques prenaient le pas sur les défenses. Tony Parker profitait des largesses défensives d’une équipe francilienne, fatiguée par la succession de ses matches de préparation, pour assurer le spectacle et inscrire 13 points dans les 10 premières minutes conclues sur le score de 28 à 24 en faveur des Nanterriens.

Le nouveau pivot des Indiana Pacers, Kevin Séraphin, apportait lui sa puissance dans la raquette (21 pts et 8 rbs au total) et permettait à l’Hermine de passer devant (41-40). Avec Séraphin et Parker sur le banc durant la seconde moitié de la 2ème période, les Nantais augmentaient alors leur intensité défensive et ne se retrouvaient menés que de 3 points à la pause (40-43).

Nanterre continuait de faire la course en tête au retour des vestiaires avec notamment un efficace Talib Zanna (13 pts et 8 rbs). Mais l’Hermine plaçait un gros coup d’accélérateur dans le 3ème quart-temps avec un 11-0 qui lui permettait de reprendre la tête (53-50). La formation dirigée par Franck Collineau allait ensuite parvenir à conserver cet avantage jusqu’au terme de la partie.

A la recherche d’un poste 4 suite au départ de Quinton Hosley, Nanterre ne lâchait pas pour autant et était toujours dans la course dans la dernière période grâce notamment à l’adresse de Chris Warren (13 pts et 3 sur 5 à 3 pts). Poussée par son public, l’Hermine tenait bon et le bel impact d’Henri Kahudi (10 pts et 4 rbs) et de Laurence Ekperigin (11 pts) lui permettait finalement de s’imposer sur le score de 87 à 77.

Plus que la victoire nantaise, on retiendra surtout l’hommage rendu à Tony Parker en fin de 3ème quart-temps et on notera tout l’amour que porte le public nantais et français plus largement au meilleur joueur de l’histoire du basket hexagonal.