jeudi 23 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Les favoris assurent

Les favoris assurent

dimanche 14 février 2016, par Eric Deshayes

En attendant la rencontre du leader manceau en terre paloise en clôture de la 20éme journée, les poursuivants mettent la pression. Gravelines, Strasbourg et Monaco se sont imposés, non sans mal, face respectivement au Havre, Orléans et Nancy, en faisant la différence dans le dernier quart temps. Le CSP Limoges a lui acquis un succès précieux en terre villeurbannaise, tandis que la surprise du soir est venue de Dijon, large vainqueur à Nanterre.

Photo : Victoire de Dijon à Nanterre (crédit : Claire Macel)

Le match de la journée

Lyon-Villeurbanne / Limoges

Le CSP a pris sa revanche. Défaits à Beaublanc au match aller, les limougeauds ont inverser la tendance dans le dernier quart-temps, qu’ils ont gagné 20 à 11, pour s’imposer à l’Astroballe. Maigre consolation pour les locaux, dont c’est le 4ème revers consécutif, ils conservent le point-average acquis fin novembre (+ 7 sur les 2 rencontres), en plus des 2 victoires d’avance au classement. Après une entame parfaitement maitrisée, les champions de France ont rapidement pris les devants (+9 après 10 minutes), provoquant les pertes de balle adverses, et bien drivés par leur meneur Bo McCalebb (7 points sur la période). Bien aidé également par un Matt Gatens retrouvé (11 pts à 100 % en 15 minutes), les visiteurs parviendront à surmonter un retour de vestiaire difficile. Ils vont encaisser un 16-2 dans les 5 premières minutes du 3ème quart temps, grâce à la réussite du trio Kahudi (13 pts et 9 rebonds au final)/Lang (15 pts, 3/5 à 3 points) et Andersen (14 pts). Insuffisant pour perturber un CSP bien mieux dans son basket, qui fera la différence dans le money-time avec une défense agressive et la sérénité de ses shooteurs, notamment aux lancers (20/21 dans l’exercice).

Fait marquant

L’avenir de Rouen en Pro A s’assombrit sérieusement. Battu à la Kinder Arena par un concurrent direct, le Paris Levallois, le SPOR a désormais 2 succès de retard sur un groupe de 3 équipes, Nancy, Châlons/Reims et le PL. Les normands ont d’ores et déjà le point-average négatif face au SLUC Nancy et aux parisiens. Victorieux de 12 points à Marcel Serdan début octobre, ils n’ont pas su conserver cet avantage en s’inclinant de 15 points vendredi soir. Face aux champenois, ils devront remonter un débours de 5 points début avril pour garder un mince espoir. Mais un calendrier plutôt coton les attend d’ici là avec notamment des déplacements à Dijon, Strasbourg et Chalon/Saône et la réception de Lyon-Villeurbanne et Monaco. Pas simple pour une équipe qui ne défend plus (87 points encaissés en moyenne sur les 5 derniers matchs) et perturbées par des querelles internes, avec entre autres, le départ impromptu de son pivot angolais Moreira après seulement 1 mois et 4 rencontres de présence…

La statistique

43. L’évaluation collective de Nanterre a domicile lors de sa défaite face à Dijon. C’est la plus mauvaise note de la saison pour la JSF, tout comme celle de Mykal Riley (- 8 dont 1/6 aux shoots, 7 balles perdues). L’équipe qui restait sur 5 succès de rang, avec une évaluation moyenne de 107, a sombré dans sa salle en ce samedi soir, dominée de bout en bout par une JDA qui a retrouvé pour l’occasion sa défense de plomb. Son ailier Ryan Brooks en a profité pour signer sa meilleure performance de la saison (19 pts et 4 rebonds pour 19 d’évaluation en 30 minutes).

A suivre

Rendez vous à Disneyland à compter de vendredi prochain pour la Leaders Cup, avec des ¼ de finale alléchants :

  • Lyon-Villeurbanne (4) - Dijon (8), à 13h00
  • Le Mans (3) - Chalon-sur-Saône (7), à 15h30
  • Monaco (2) - Nanterre (6), à 18h00
  • Gravelines-Dunkerque (1) - Strasbourg (5), à 20h30

Demi-finales samedi à 18 H 00 et 20 H 30

  • Finale Pro B : Bourg-en-Bresse - Boulazac à 14 H 30
  • Finale Pro A à 17 H 00

La SIG, en pleine confiance, tentera de conserver ce trophée, acquis l’an dernier au dépens du Mans 60 à 58.